La campagne de porte à porte à cheval dans Bertrand se poursuit

Nous continuons la campagne de porte-à-porte avec Joee, ma jument canadienne.
Comme toujours depuis que nous avons commencé, les familles sont charmées, posent des questions, et sont aussi curieuses d’en savoir plus sur Option Nationale que sur le « Patrimoine vivant » qu’est le « Petit cheval de Fer » que je monte….

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les voitures ralentissent, tout le monde prend des photos et la jument découvre au hasard des chemins, pommes et touffes d’herbe. Comme les médias ont commencé à en parler, certains sont au courant et sont heureux de m’accueillir; ou encore nous rattrapent parce qu’ils n’étaient pas encore arrivés quand nous étions dans leur allée!
Bref, c’est dans la bonne humeur que la campagne se poursuit auprès de mes concitoyens de Bertrand; demain soir, nous serons sur la montée Gagnon, proche de l’auberge du Vieux Foyer (à Val david). Samedi prochain à partir de 13h, nous serons à Ste-Agathe et notamment nous prenons part au Marché des Artisans de la Place Lagny auquel nous sommes invitées, la jument –  que l’ombre d’un grand arbre, répéré par les organisateurs, attend non loin – et moi-même, autour de 15 heures.

A bientot à cheval dans notre comté!

Samuelle
Candidate dans Bertrand

L’émouvant partage d’un citoyen libéral optant désormais pour Option Nationale

Lettre reçue le mardi 28 aout 2012,

« Chère super candidate dans Bertrand

Merci pour cette belle soirée. En tant qu’ancien libéral désillusionné, ce sera tout un changement pour moi de voter avec conviction et plaisir pour Option Nationale.
Faut bien leur montrer que les Bob Fisher (Anglais de nom) ont le cœur à la bonne place.

Y’a juste les fous qui ne changent pas d’idée.

C’est avec plaisir que ma conjointe Maude et moi avons assisté à  ce petit 5 @ 7 au Bistro Mouton Noir ce soir et par la même occasion apprécié ton engagement songé et intelligent dans cette campagne de développement et d’information du mouvement d’Option Nationale. Quelle personne de cœur et quel vent de fraîcheur se dégagent de ta présence!

Tu as le verbe facile (Doctorat en communications) et on sent ta sincérité dans tes propos; on entend  ta détermination et ton désir de faire la différence dans cette campagne électorale plutôt moche avec toutes ces promesses dont personne ne se souviendra le lendemain des élections.

Tu fais partie de ce  vent de changement qui s’annonce des plus positif. Dans quelques années, si tu continues à vibrer de cette façon, les électeurs de notre futur pays pendront  un réel plaisir à supporter ce brillant visionnaire de  Jean-Martin Aussant. Il gagne à se faire connaitre. C’est une question de temps. Patience! Ça viendra!

Les gens de cœur répondront avec passion et conviction aux attentes d’un peuple qui se veut fier et ouvert à une qualité de vie bien méritée et  ces mêmes personnes feront  leur part pour gagner toutes ces batailles nécessaires afin d’enrayer  cette maudite  corruption, en supportant d’une façon inconditionnelle la gratuité scolaire d’une génération qui  a soif d’apprendre et de partager avec tous les citoyens du Québec toutes ces si belles valeurs.

C’est tout ça qui nous redonneront  cette fierté d’être Québécois comme disait si bien René Lévesque!

Chaque vote vers l’indépendance devra être mérité et c’est en donnant l’exemple de notre intégrité, de notre désir profond de bien faire les petites choses de la vie et surtout de montrer un peu de compassion pour les personnes qui subissent tant d’injustice au quotidien.

Pour en avoir les moyens, il faudra se donner les moyens de passer le message entre nous par la communication d’abord et laisser nos cœurs apprécier les talents diversifiés des autres dans leur domaine respectif. Un rêve ça se développe dans notre esprit d’abord et ça prend forme dans nos cœurs doucement par la suite. Lorsqu’on rêve on vit!

Ne jamais oublier que ce sont nos artistes qui re-balancent notre société.

Par respect pour ceux qui ont travaillé d’une façon bénévole au mieux-être des démunis depuis des générations, sachons apprécier leurs efforts en valorisant leur implication dans tout ce qui font des Québécois  ordinaires, des citoyens extraordinaires.

Tu as une belle petite famille qui ne peut que devenir  une inspiration pour les Québecois et Québecoises  qui veulent travailler et vivre en français leur vie de tous les jours pour des décennies à venir. C’est vraiment réconfortant de voir le support discret de ton conjoint autour de toi. Ton enfant aura raison d’être fier de toi lorsqu’il sera un peu plus vieux!

Tant et aussi longtemps qu’on sent nos bobos tous les jours, c’est un signe qu’on est pas mort!
Je te permets d’utiliser mes commentaires [ et  photographies ] à ta discrétion.

Je voterai pour toi chère Samuelle en espérant que tu continueras d’alimenter et d’allumer avec ton intelligence toutes les personnes qui se trouveront en ta présence comme les quelques personnes qui se sont déplacées ce soir pour te rencontrer.

Bob Fisher

PS Je suis un photographe professionnel (50 ans d’expérience) maintenant à la retraite. J’étais le photographe officiel du Club de Hockey Canadien pendant plus de 20 ans. Si jamais je peux vous être utile … »

Toutes les photos présentées avec cette lettre ont été réalisées alors que nous tenions une soirée ON ouvertes à tous dans Bertrand, et ont été transmises par l’auteur de ce billet, qui les a réalisées et jointes à son envoi.

Franc succès de la soirée « ON se dit tout! » d’Option Nationale Bertrand au Mouton Noir!

Soirée 5@7 au Mouton Noir « On se dit tout » avec Samuelle Ducrocq-Henry : une salle remplie, de gens de partout et des convictions parfois de longue date remises en questions par coup de coeur pour Option Nationale, ce qui m’ont beaucoup émue.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

D’ailleurs, merci et bravo à vous, Monsieur Fisher, qui m’avez généreusement partagé avoir voté PLQ toute votre vie, ainsi que le faisait traditionnellement également votre famille, et qui avez fait ce virage extraordinaire, de courage, d’ouverture et d’inteligence, pour tout remettre en question un jour, comme ça, touché d’un coup par la clarté et l’audace d’un politicien extraordinaire, comme sait l’être que Jean-Martin Aussant. Je suis souvent bouleversée par la beauté sincère de ces témoignages qui en disent long sur la portée du message d’ON.

Merci pour cet auditoire attentif et curieux qui faisait vraiment chaud au coeur; des artistes touchants, généreux et bourrés de talent qui nous ont livré des interprétations et compositions prenantes et donnant la chair de poule d’émotions et de poésie – Encore merci Jason Bajada, Alex Nevsky et Gabriel: vous avez toute mon admiration pour vos talents et sensibilités qui m’impressionnent tant !!! et un café bistro sympa et colorés, dont les patrons sont tout simplement géniaux : bravo à vous tous du Mouton Noir, quel accueil formidable!
Bien des mots et des chiffres qui ont planté un clou final aux idéaux que la salle partageait ou mettait à l’épreuve, avec une solidarité d’idées qui m’a donné des ailes! Merci à vous tous qui m’avez reconnue et suivi et qui, quelques jours plus tard après ces (interminables!) collectes de signatures demandées par le DGE, étiez heureux de me partager votre joie de l’avoir permis: c’est à vous que je dois d’avancer aujourd’hui pour faire connaitre ON, alors un grand merci!

Bref un franc succès…  ON vous aime!

Je donne la réplique à Léo Bureau-Blouin du PQ et 5 autres candidats ce mercredi en direct sur Radio-Canada

Ce mercredi à 12h diffusé par Radio Canada de l’université De Montréal (campus de Laval) en web diffusion, suivez-moi lors du « Forum 450 : à quel avenir rêvez-vous? » Six candidats issus du 450 des 6 partis ax élections, taillent le bout de gras pour parler concretement de l’avenir en région. Je donnerai la réplique à Léo Bureau-Blouin (PQ, Laval), Linda Lapointe (PLQ, Groulx), Manon Blanchard (QS, Taillon), Benoit Charette (CAQ, Deux Montagnes) et Julien Leclerc (Vert, Vaudreuil).
Voici la bande annonce : nous avons lâché les chiens et dévoilé nos « leviers mots-clés » sur la façon dont nous entrevoyons les années à venir pour le 450, qui sait si souvent inverser la tendance d’un gouvernement : c’est un rendez-vous à ne pas manquer!
http://vimeo.com/48209873

Porte-à-porte massif de tous les candidats d’Option Nationale dans Nicolet pour soutenir JM Aussant.

C’était samedi le 25 aout, sous une chaleur de plomb et nous avons rencontré un à un, les citoyens d’une centaine de foyers. Nous étions 4, partis à 5h45 de Ste Agathe et Ste Marguerite avec bébé et poussette, direction Nicolet; à l’arrivée, quelle chaleur humaine, une centaine de candidats de partout pour soutenir le chef: et quelle organisation! Nous nous serions crû dans un jeu de piste: 138 parcours résumés par enveloppe de circonscription pour suivre le parcours de porte-à-porte qui nous était dévolu.

Après un point de presse haut en couleurs, en présence de Mme Lise Payette, Ghislain Tashereau et François Parenteau, et une fois les consignes d’usage remises, ce sont avec des coeurs emballés et la conviction gonflée à bloc, que les militants et candidats se sont dispersés pour parcourir tout le comté.

Cent maisons plus tard, il est 16h30… Nous sommes épuisés par le parcours, mais heureux d’avoir accompli une prouesse, surtout sous cette chaleur harrassante. Toute la journée, on se saluaitou klaxonnait les uns les autres en se croisant. Des gens, informés par les médias de l’événement coupd de main que nous accomplissions, nous saluaient en nous souhaitant bon courage.

Premier constat, nous sommes stupéfaits de constater que le chef est aimé et respecté: à ma plus grande surprise, 100 maisons plus tard, il n’y a pas eu UN mot contre lui. Je ne m’attendais pas à cela, et m’étais plutôt préparée à une guerre de « chialage », ce qui est plutôt courant en politique, qui n’est surement pas un milieu où la gratitude l’emporte d’habitude sur les plaintes de toutes natures ou importances.

Par ailleurs, on découvre des enjeux et dossiers humains supplémentaires. Certains très triste, comme cet homme de plus de 65 ans, furieux contre les libéraux, et qui nous raconte, résigné, qu’on lui a coupé sa pension de vieillesse après toute une vie de travail et qu’il n’a plus rien, depuis le mois de janvier. Comme 115 autres personnes ayant lancé un recours collectif que soutient la FTQ. Une situation poignante où nous l’avons invité à en saisir leur prochain député (Bécancour ayant été ajouté récemment à la circonscription), tant c’est dur de voir cela. En tout cas, « Charest doit sortir », dixit.

Par ailleurs, nous découvrons que beaucoup de québécois sont écoeurés après la semaine de débats politiques relevant plus de la campagne de démotition que du moindre exposé de projet, qu’ils ont suivi, résignés, à la télévision. « Y a rien de neuf, pas de proposition qui change, pas de projet, c’est triste à voir, tout le monde se crache dessus. » Et pour cause, on n’y etait pas!
Et les gens nous le disent d’ailleurs, preuve que le recours était plus que nécessaire.

Nous réalisons que beaucoup de citoyens réalisent que leur circonscription est un enjeu majeur, et que leur voix fera la différence.

À midi, le soutien que vient d’apporter Monsieur Jacques Parizeau, apporte un courage renouvellé à chacun, et un argumentaire de plus.

Parce qu’en effet, la place d’un homme droit et bosseur comme Jean-Martin Aussant : « C’est à l’assemblée nationale ». Et nous faisons tout pour, car un chef élu sous sa nouvelle bannière, et dont le parti fait une entrée étonnante dès les 1eres élections, c’est l’assurance que les médias ne pourront pas, ne pas l’inviter au prochain débat.

Et là, ON sera le pavé dans la marre: Fini la lutte dans la boue, on va sortir le Québec pour le remettre sur ses pieds avec un vrai projet de société!